Nouvelles missions : la volonté et la réalité  Abonné

Par
David Paitraud -
Publié le 21/04/2020

Les missions confiées aux pharmaciens d'officine se multiplient et nombreux sont les adjoints à vouloir y participer activement. Pourtant, malgré la volonté, l'essai reste encore trop souvent difficile à transformer pour diverses raisons, laissant des adjoints sur la touche.

Favoriser l'échange entre l'adjoint et le titulaire

Favoriser l'échange entre l'adjoint et le titulaire
Crédit photo : S. Toubon

Dispenser, analyser, émettre un avis et échanger avec les autres professionnels de santé : voilà en résumé le visage du nouvel exercice officinal. Pour cela, la profession s'est dotée d'outils tels que les entretiens pharmaceutiques et, plus récemment, le bilan partagé de médication (BPM). Elle peut aussi compter sur les évolutions réglementaires lui permettant de réaliser des tests d'orientation diagnostique ou l'acte vaccinal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte