Une charte de l’automédication  Abonné

Publié le 06/12/2012

MÉDECINS, pharmaciens, infirmiers et patients viennent de rédiger à Bordeaux, la première charte de l’automédication. Objectif : encadrer un phénomène devenu incontournable, par des conseils de professionnels, pour en limiter les éventuels dangers. Le marché en plein essor des médicaments sans ordonnance représente près de 2 milliards d’euros et n’est pas sans risques : surdosages, surconsommation, accidents… C’est pour les limiter que les médecins libéraux d’Aquitaine (URPS-ML) ont initié la première charte française de l’automédication.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte