Objectif de substitution à 85 %

Tiers payant contre génériques : la machine à gagner  Abonné

Publié le 09/07/2012
Afin de relancer la machine de la substitution, les syndicats d’officinaux et l’assurance-maladie viennent de décider d’une application plus systématique du principe « tiers payant contre générique ». Mais certains départements semblent traîner des pieds. Or, pour les syndicats, il n’y plus de temps à perdre si la profession veut atteindre l’objectif générique de 85 % à la fin de l’année.
Pour respecter l’objectif 2012, le taux de substitution doit progresser d’au moins 7 points d’ici...

Pour respecter l’objectif 2012, le taux de substitution doit progresser d’au moins 7 points d’ici...
Crédit photo : S. toubon

LA CHASSE aux économies est ouverte. Les comptes sont dans le rouge et le déficit de la Sécu se réduit moins vite que prévu, vient d’expliquer la Commission des comptes de la Sécurité sociale. Dans ce contexte, pas besoin d’être devin pour comprendre que le gouvernement ira voir du côté du poste Médicament quelles économies supplémentaires il pourrait glaner. L’assurance-maladie et les syndicats d’officinaux misent, eux, sur une relance des génériques. Ils se sont ainsi mis d’accord sur une application stricte du principe « Tiers payant contre génériques » à l’ensemble des départements.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte