AINS et COVID-19

Quand l’EMA contredit l’ANSM  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 24/03/2020
Pas d’anti-inflammatoires en cas d’infection. A fortiori en cas d’infection au COVID-19. Si cette mise en garde fait consensus en France, ce n’est pas encore le cas au niveau européen.
ibuprofène

ibuprofène
Crédit photo : EMMELINE WATKINS/SPL/PHANIE

Dans une communication diffusée mercredi, l’Agence européenne du médicament (EMA) n’a pas été aussi catégorique que l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et que le ministre de la Santé Olivier Véran concernant la recommandation de ne pas utiliser d’AINS chez des patients atteints du COVID-19. L’agence européenne indique ainsi qu’il n’existe à ce jour « aucune preuve scientifique établissant un lien entre l’ibuprofène et l’aggravation du COVID-19 ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte