Iatrogénie médicamenteuse chez le sujet âgé

Prévenir les effets indésirables  Abonné

Publié le 14/04/2016
La iatrogénie médicamenteuse chez le sujet âgé a plusieurs origines. Le Pr Jean Calop (UFR de pharmacie de Grenoble) précise quel rôle peuvent jouer les pharmaciens dans la prévention des effets indésirables, 30 à 60 % étant prévisibles, donc évitables.

Les médecins et les pharmaciens ne sont pas à l’origine de tous les maux liés à la iatrogénie de la personne âgée. Le comportement du patient est parfois en cause, il a besoin d’être assisté, surtout lorsqu’il est polymédiqué et en perte d’autonomie. Il faut se méfier en particulier des ordonnances « mille feuilles » qui font intervenir plusieurs acteurs de santé (cardiologue, urologue, gérontologue…). Elles provoquent non seulement des risques d’erreurs de prise chez le malade, mais elles multiplient aussi les interactions médicamenteuses et les effets indésirables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte