Dispensation de médicaments à l’unité

Premier bilan de expérimentation à mi-parcours  Abonné

Par
Publié le 01/06/2015
La délivrance à l’unité continue à faire débat au sein de la profession. L’expérimentation en cours jusqu’à la fin de l’année n’a pas réussi à mettre tout le monde d’accord, surtout en l’absence de communication sur le bilan à mi-parcours. On peut ainsi se positionner à la fois « pas pour » et « pas contre », dans l’attente des conclusions finales. Témoignages.

DÈS QUE L’IDÉE de l’expérimentation de la dispensation à l’unité (DAU) a été émise, des pharmaciens sont montés au créneau. Parmi eux, Gilles Bonnefond, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) est convaincu que cette mesure montre le pharmacien comme étant « responsable du mésusage et du gaspillage », qu’elle va vite s’étendre à d’autres classes thérapeutiques que les antibiotiques, et cela sans résoudre les problèmes de gaspillage et d’antibiorésistance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte