La politique des génériques en France sous l’œil du Sénat

Plus de transparence pour retrouver la confiance  Abonné

Publié le 24/06/2013

Le Sénat s’intéressait la semaine dernière au médicament générique. L’actualité s’est singulièrement prêtée aux nombreuses questions des sénateurs. Les experts du médicament en France ont abordé les sujets qui fâchent. Objectif : prouver que rien n’est laissé au hasard et que le générique est traité avec la même rigueur que le médicament princeps, pour assurer des soins sécurisés aux patients et une manne d’économie non négligeable pour l’assurance-maladie.

Un débat au Sénat pour faire comprendre aux usagers et aux prescripteurs que le générique n’est...

Un débat au Sénat pour faire comprendre aux usagers et aux prescripteurs que le générique n’est...
Crédit photo : S. TOUBON

DEUX TABLES rondes et neuf experts pour débattre du médicament générique. La mission d’évaluation et de contrôle de la Sécurité sociale du Sénat (MECSS) a ainsi pu aborder toutes les questions en suspens et tous les doutes induits par des informations parfois contradictoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte