Pharmacies virtuelles : une réalité en Allemagne  Abonné

Publié le 15/04/2010

Officiellement autorisées depuis 2004, les ventes de médicaments par correspondance, prescrits ou non, représentent actuellement près de 5 % du total des médicaments vendus en Allemagne. Au début des années 2000, la pharmacie virtuelle Doc Morris, alors installée aux Pays-Bas où ces pratiques étaient déjà permises, s’attaquait pour la première fois au marché allemand, déclenchant une énorme polémique et de nombreux procès dans tout le pays.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte