Biosimilaires

« L’interchangeabilité » séduit  Abonné

Publié le 12/05/2016

Dans un récent rapport sur les biosimilaires, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) estime que « toute interchangeabilité n’est plus formellement exclue et peut être envisagée sous certaines conditions » : le patient doit donner un accord éclairé et bénéficier d’une surveillance clinique appropriée, les produits biologiques utilisés doivent être parfaitement traçables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte