Déficiences du suivi vaccinal de l’enfant

Le pharmacien comme piqûre de rappel  Abonné

Publié le 15/11/2012
Découragé et révolté par la négligence des parents et les réticences des anti-vaccins, le Pr Philippe Reinert mise sur les pharmaciens pour faire passer les bons messages et remonter les taux de vaccination.
Faire remonter le taux de vaccination

Faire remonter le taux de vaccination
Crédit photo : S TOUBON

L’ARRIVÉE de vaccins par voie orale - comme c’est déjà le cas du Rotavirus - ou par voie nasale - comme le vaccin grippal prévu à l’automne 2013 -, mieux acceptés que ceux par voie injectable, améliorera probablement la couverture vaccinale, espère le Pr Philippe Reinert, membre du Comité technique de vaccination. Mais, en attendant, l’ancien chef du service de pédiatrie du CHU de Créteil compte fermement sur les pharmaciens pour faire monter ou remonter les taux de vaccination.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte