Prescriptions

Le NS toujours en hausse  Abonné

Publié le 16/09/2013

EN MAI dernier, soit dix mois après la mise en place du dispositif tiers payant contre génériques, une enquête d’Occurrence Healthcare* dresse un bilan de la mesure. Si le dispositif a permis un fort développement de la substitution en France, il a aussi, selon les résultats de l’enquête, entraîné une hausse des mentions Non substituables (NS) portées sur les ordonnances. Les pharmaciens interrogés déclarent en effet que cette mention figure désormais sur 19 % des prescriptions qu’ils délivrent pour au moins une ligne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte