Le droit de substitution en Italie  Abonné

Publié le 28/01/2010

Depuis l’autorisation de la vente des génériques, en 2001, les pharmaciens doivent automatiquement proposer à leur clientèle de remplacer un médicament princeps prescrit par un générique. Selon la législation en vigueur, le client a le droit de refuser. Par ailleurs, les pharmaciens ont également le droit de remplacer un générique prescrit par un médecin par un autre équivalent lorsque le diagnostic est indiqué sur l’ordonnance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte