Le rayon conseil encore valorisé

La médication officinale, s’offre un beau millésime 2012  Abonné

Publié le 07/01/2013
Au-delà même du rayon « libre accès », l’ensemble du marché de la médication officinale sort renforcé au terme d’une année de lancements et d’innovations. Les contraintes économiques imposées à la prise en charge sociale des soins et l’impact croissant des baisses de remboursement ne sont sans doute pas indifférents à cette embellie. De A, comme Acétylleucine, à V comme Vicks, le « Quotidien » vous propose cet abécédaire pratique des lancements et autres mises à jour de l’année 2012.
Le conseil officinal gagne encore en crédibilité et en efficacité

Le conseil officinal gagne encore en crédibilité et en efficacité

A COMME…

A comme acide aminé, ou comme acétylleucine, l’antivertigineux vedette (princeps = Tanganil) est décliné par les génériqueurs Mylan, Teva et Zentiva à la dose de 500 mg par comprimé. La Cooper vaporise la rhinite allergique à l’aide de sa nouvelle spécialité Alairgix Rhinite Allergique 2 % en solution pour pulvérisation nasale. Quant à Arrow et Ranbaxy, ils mettent à la disposition du traitement des onychomycoses, le vernis à ongles à l’amorolfine dosé à 5 %. Ce médicament est un générique de Locéryl.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte