Les médicaments devant le comptoir, quatre ans après

Franc succès pour le libre accès  Abonné

Publié le 05/07/2012
Quatre après sa mise en place, le libre accès à certains médicaments dans les officines poursuit son développement. De plus en plus de pharmacies disposent d’espaces dédiés et de plus en plus de consommateurs achètent des spécialités placées devant les comptoirs, révèle la dernière enquête annuelle réalisée par l’AFIPA* et l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), de Paris.

LE LIBRE ACCÈS vient de fêter ses quatre ans. Le 1er juillet 2008, Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé, donnait le coup d’envoi de cette mesure qui, à l’époque, suscitait encore la réserve chez bon nombre de titulaires. Beaucoup craignaient en effet que l’autorisation de placer certains médicaments devant le comptoir ouvre la voie à la vente de spécialités dans les grandes surfaces. Quatre ans plus tard, et malgré de multiples tentatives de déstabilisation, le monopole de vente de médicaments en officine est toujours la règle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte