Compléments alimentaires, phytothérapie et médicaments

Des interactions qui ne font pas bon ménage  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 17/11/2016
Les compléments alimentaires ou les produits de phytothérapie ne sont pas sans risques, notamment lorsqu’ils sont utilisés en concomitance avec des médicaments. Une étude israélienne* montre que, dans près de 2 % des cas, c’est sans doute une interaction avec ces produits et un médicament qui a mené le patient à l’hôpital.

La consommation de compléments alimentaires ou de produits de phytothérapie est en augmentation dans les pays occidentaux. Or ces produits peuvent être à l’origine d’interactions parfois graves avec des médicaments, pouvant même conduire à l’hôpital. Pour mieux cerner ce problème, une équipe israélienne a interrogé 947 patients hospitalisés sur leur consommation de ce type de produits et sur les effets indésirables qui auraient pu être provoqués par ces derniers.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte