Biosimilaires

Biogaran défend l’interchangeabilité par le pharmacien  Abonné

Par
Publié le 22/05/2017
Alors qu’il présentait le lancement de son second biosimilaire complexe, le laboratoire français Biogaran s’est clairement positionné pour une « interchangeabilité partagée » par le médecin et le pharmacien. D’après son président, cette possibilité pour le pharmacien n’est qu’une question de temps. Et de décision politique.
biosimilaires

biosimilaires
Crédit photo : phanie

Tous les fabricants de biosimilaires n’ont pas la même vision. Selon le président de Biogaran, Pascal Brière, les laboratoires favorables à l’interchangeabilité entre biomédicament d’origine et biosimilaire par le pharmacien seraient même en minorité. Mais à ses yeux, il ne fait aucun doute que cette mission revient tout autant au médecin qu’au pharmacien et que le temps lui donnera raison. Les dernières évolutions des mentalités en sont une preuve.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte