Une nouvelle option de projet de soin

AMM européenne pour Selincro : la réduction de la consommation d’alcool  Abonné

Publié le 14/03/2013
L’Agence européenne du médicament (EMA) a donné une autorisation de mise sur le marché (AMM) à Selincro (nalmefene, Lundbeck) pour la réduction de la consommation d’alcool chez les patients adultes dépendants. Selincro offre ainsi une nouvelle option thérapeutique pour les patients adultes dépendants ayant une consommation à haut risque.
Réduction de l’envie irrépressible de boire

Réduction de l’envie irrépressible de boire
Crédit photo : S Toubon

SELINCRO est indiqué dans la réduction de la consommation d’alcool chez les patients adultes présentant une dépendance à l’alcool avec une consommation d’alcool à haut risque (› 60 g/j pour un homme,› 40 g/j pour une femme) ne présentant pas de symptômes physiques de sevrage et ne nécessitant pas un sevrage immédiat. Selincro devra être prescrit en association à une prise en charge psychosociale dans le cadre d’un projet de soin fondé sur la réduction de la consommation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte