Médicaments contre l’Alzheimer

Un service médical rendu rétrogradé à « faible »  Abonné

Publié le 31/10/2011
La commission de la transparence de la Haute autorité de santé (HAS) a rendu son verdict : le service médical rendu (SMR) des médicaments de l’Alzheimer est rétrogradé d’important à faible. La HAS recommande par ailleurs de limiter leur prescription à un an, renouvelable sous certaines conditions.

EN JANVIER 2011, la HAS s’est auto-saisie sur la réévaluation de quatre médicaments de la maladie d’Alzheimer : Ebixa (Lundbeck), Aricept (Eisai), Exelon (Novartis Pharma) et Reminyl (Janssen Cilag). Dans son avis, définitif, rendu le 19 octobre, l’instance conclut à un « intérêt thérapeutique faible » de ces médicaments. Elle note que « l’efficacité versus placebo est principalement établie sur la cognition à court terme » et que leur pertinence clinique « reste discutable ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte