Régulation conventionnelle du médicament

Un nouvel accord-cadre pour favoriser l’innovation  Abonné

Publié le 14/01/2016
Des procédures simplifiées et une réactivité accrue donnent le ton du nouvel accord-cadre signé le 11 janvier entre les entreprises du médicament (LEEM) et le Comité économique des produits de santé (CEPS).
Des procédures simplifiées pour un accès plus rapide aux thérapies innovantes

Des procédures simplifiées pour un accès plus rapide aux thérapies innovantes
Crédit photo : phanie

Conclu entre Patrick Errard, président du LEEM (les entreprises du médicament) et Maurice-Pierre Planel, président du Comité économique des produits de santé (CEPS), le nouvel accord-cadre présidera pendant trois ans aux relations Etat-industrie dans la régulation conventionnelle du médicament. Les pouvoirs publics ont été sensibles aux préoccupations en matière de compétitivité d’industriels évoluant dans un champ international.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte