« Le biosimilaire va trouver sa place »

SUZETTE COX  Abonné

Publié le 19/11/2009
Directrice senior des affaires scientifiques de l’EGA*

Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Depuis 2006, la réglementation évolue en même temps que l’arrivée des biosimilaires sur le marché. Êtes-vous satisfaite de la législation européenne et française sur le sujet ?

SUZETTE COX.- Nous sommes satisfaits du cadre légal mis en place par l’Union européenne, pionnière sur le sujet. De plus, les recommandations (guidelines) ont une base scientifique très solide. Ce cadre, aux critères stricts et bien établis, a fait ses preuves, à travers ses décisions concernant l’approbation ou le rejet d’une demande d’autorisation de mise sur le marché.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte