À la Une

Rétrocession : les groupements veulent rebattre les cartes  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 22/06/2017
Le répit aura été de courte durée. Un peu plus d’un an après leur charge contre les pratiques commerciales des laboratoires, les groupements reviennent en force. Six d’entre eux viennent de créer le C6, une association dont l’objectif est de rendre les centrales d’achats incontournables dans les négociations avec les fournisseurs. Ces méthodes ne parviennent cependant pas à convaincre une partie de la profession, encore favorable à la rétrocession, pourvu qu’elle soit réglementée.
rétrocession

rétrocession
Crédit photo : PHANIE

Ça sonne comme un G 20, ou un G 7. Désormais, les groupements ont eux aussi leur sommet, baptisé C6. Cette association vient d’être créée par six d’entre eux (1) totalisant plus de 6 000 pharmacies, soit près d’un tiers du maillage officinal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte