Un entretien avec Éric Ducournau, DG de Pierre Fabre Dermocosmétique

« L’officine a un atout unique, le conseil personnalisé »  Abonné

Par
Publié le 17/04/2014
Depuis un peu plus d’un an, Éric Ducournau préside aux destinées de Pierre Fabre Dermo-cosmétique. Interrogé par le « Quotidien », il explique comment il a engagé l’internationalisation des marques et le renouvellement de leur modèle commercial. Le Directeur général confirme aussi l’attachement historique du Groupe au réseau officinal et précise les moyens que le laboratoire, encore et toujours, met à la disposition des pharmaciens.
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- En arrivant, il y a un plus d’un an à la tête de Pierre Fabre Dermo-cosmétique (PFDC), quelles ont été vos priorités d’action ?

ÉRIC DUCOURNAU.- Lorsque j’ai pris mes fonctions de PFDC, je n’étais pas tout à fait nouveau dans l’entreprise. En effet, depuis 2000, j’ai eu la chance d’évoluer au sein du groupe Pierre Fabre en occupant différents postes, ce qui m’a permis d’en appréhender les spécificités et la culture. En arrivant à la tête de PFDC, j’ai souhaité orienter la division selon trois axes distincts mais complémentaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte