Production de biomédicaments

Le retard de la France met en péril la médecine de demain  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 22/02/2018
Malgré de solides atouts, la France est distancée par ses voisins européens en termes de production de médicaments biologiques. Alors que l’avenir est aux thérapies géniques et cellulaires, ce retard pourrait coûter bien plus qu’une perte industrielle. Selon le LEEM, la santé publique est en jeu.
medocs

medocs
Crédit photo : phanie

La France compte 271 sites de production pharmaceutique, parmi lesquels on trouve 35 sites de bioproduction, dont 32 ont répondu aux questions d’une enquête menée par AEC Partners. La cartographie de la bioproduction, dévoilée jeudi dernier lors d’un colloque du LEEM, montre que la grande majorité de ces sites appartient à des groupes français. Un signe de manque d’attractivité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte