Une qualité de prise en charge équivalente à un coût réduit

Le premier G-CSF biosimilaire arrive en pharmacie  Abonné

Publié le 16/03/2009
Le marché des biosimilaires est considéré comme étant l’un des domaines de croissance les plus intéressants du marché pharmaceutique. Dans le même temps, ils pourraient réduire les coûts annuels de santé de 1,6 milliard d’euros. C’est la raison pour laquelle ratiopharm a décidé d’inclure les principes actifs biotechnologiques dans sa gamme de produits.

LES BIOMÉDICAMENTS sont composés de protéines recombinantes complexes en termes de taille et de structure, et qui ne peuvent pas être produites par synthèse chimique. Leur fabrication nécessite un organisme vivant (sang, bactérie, ou cellule). Un médicament biosimilaire est mis sur le marché à l’expiration du brevet du médicament biologique de référence (princeps). Il présente les mêmes caractéristiques que le princeps en ce qui concerne le principe actif, la forme pharmaceutique, les propriétés physico-chimiques et biologiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte