À la une

Le médicament innovant en quête du juste prix  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 30/01/2017
Dans un contexte de maîtrise médicalisée et d’explosion de l’innovation pharmaceutique, l’arrivée de médicaments de rupture à des prix particulièrement élevés a suscité de nombreuses réactions dans le monde médical, politique et civil. Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) livre ses préconisations.
recherche

recherche
Crédit photo : JAMES KING-HOLMES/SPL/PHANIE

Le traitement de l’hépatite C Sovaldi (sofosbuvir) du Laboratoire Gilead a focalisé l’attention du grand public. La société civile découvrait alors qu’un traitement de trois mois pouvait coûter 41 000 euros en France, que ce tarif est le plus compétitif négocié dans un pays dit développé dans le monde et que ce médicament (et d’autres nouveaux antiviraux) étaient porteurs d’un espoir : la guérison pour la majorité des malades.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte