L’appel de Cotonou sur les faux médicaments

Jacques Chirac veut une convention mondiale  Abonné

Publié le 15/10/2009
Depuis Cotonou, la capitale du Bénin, l’ancien président français a lancé un appel

PLUS INSIDIEUX qu’une épidémie, plus « bénéfique » que le trafic de drogue, le faux médicament prolifère sur fond d’impunité et de misère.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte