Dépigmentation = addiction ?  Abonné

Publié le 11/05/2009

Même lorsque les utilisateurs de cosmétiques de dépigmentation sont conscients des dangers que représentent ces produits, ils refusent très souvent d’arrêter de les appliquer. Dépigmenter sa peau est devenu un phénomène de mode, mais aussi une affirmation ostentatoire d’un statut social. De plus, les gammes de produits dédiées aux peaux noires sont peu nombreuses, les usagers ont donc un choix réduit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte