Une prothèse « sensible » pour changer le quotidien des amputés

Publié le 08/06/2015

Une équipe autrichienne présente aujourd’hui à Vienne une prothèse de jambe capable de simuler les sensations du membre amputé, une première mondiale qui pourrait changer le quotidien des patients et aider à combattre leurs douleurs fantômes. Le Pr Hubert Egger, de l’université de Linz, a opéré fin 2014 un premier malade, avec des résultats satisfaisants. Wolfgang Rangger, un enseignant de 54 ans amputé sous le genou en 2007 suite aux complications d’un AVC, ressent désormais à nouveau toutes les nuances du sol sous ses pas.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)