Dépistage des cancers colorectaux

Un test ADN fécal très sensible mais coûteux et complexe  Abonné

Publié le 27/03/2014
Un nouveau test ADN fécal est capable de détecter 92 % des cancers colorectaux, comparé à une détection de 74 % avec un test immunochimique de recherche de sang fécal (FIT), selon une étude menée chez près de 10 000 personnes asymptomatiques à risque moyen.

« Le résultat le plus important est la haute sensibilité du Cologuard pour dépister le cancer colorectal au stade guérissable », souligne le Dr Thomas Imperiale (Université d’Indianapolis), premier signataire de l’étude.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte