1 200 personnes concernées chaque année en France

L’implant cochléaire, une avancée récemment récompensée?  Abonné

Publié le 10/10/2013
Début septembre, le Prix Lasker, considéré comme l’antichambre du Nobel, a récompensé trois pionniers dans la recherche sur l’implant cochléaire. Développé dans les années 1980, le dispositif est implanté aujourd’hui dans la surdité sévère à profonde chez l’adulte et l’enfant. Le Dr Natalie Loundon, chirurgien ORL responsable de l’unité spécialisée pour l’enfant à l’hôpital Necker, fait le point sur la situation en France.
En cas de surdité congénitale, l’implantation doit être la plus précoce possible, au mieux vers l...

En cas de surdité congénitale, l’implantation doit être la plus précoce possible, au mieux vers l...
Crédit photo : PHANIE

LE QUOTIDIEN. - Quelles sont les indications de l’implant cochléaire ?

Dr NATALIE LOUNDON. - L’implant cochléaire est indiqué dans les cas de surdité profonde ou sévère bilatérale avec déficit prouvé en cellules ciliées. À la différence de l’implant de l’oreille moyenne, le dispositif est implanté dans l’oreille interne afin de se substituer aux cellules ciliées et d’assurer l’interface entre l’audition périphérique et le nerf auditif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte