Les mots du conseil  Abonné

Par
Publié le 12/07/2018

Deux situations peuvent se présenter à l'officine : la délivrance d'une prescription mentionnant une orthèse, ou une demande d'orthèse sans ordonnance. Dans les deux cas, l'échange avec le patient doit permettre de définir l'article le plus adapté, en fonction de l'affection et de son mode de vie. Un appel auprès du médecin ou du kinésithérapeute est également utile si les précisions manquent sur l'ordonnance (c'est souvent le cas).

Dans le local d'orthopédie

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte