Illisible, inefficace, perméable aux lobbies

L'IGAS appelle à la refonte du programme national nutrition santé  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 12/10/2017
Alors qu’une quatrième version est sur le point de sortir, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) publie un bilan particulièrement critique du troisième programme national nutrition santé (PNNS) 2011-2015. Les experts plaident pour une refonte du programme, vers une communication davantage grand public, à même de toucher les plus vulnérables.

Peu efficace, grevé par d’impossibles consensus avec l’agroalimentaire, indécis sur le public ciblé (individu ou collectif, grand public ou professionnels de santé), mal piloté et gouverné : le programme national nutrition santé doit être repensé, interpelle l’Inspection générale des affaires sociales, au terme d’un bilan corrosif sur la troisième version du plan (2011-2015), rendu public début octobre mais daté de juillet 2016.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte