Mise au point du liquide ionique parfumé

La sueur se met au parfum  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 07/04/2015

LA SUEUR, on la traque, on la cache, on l’absorbe, on la désodorise… Bref, on fait tout pour qu’elle ne devienne pas cette désagréable preuve de notre organicité… Mais dans le combat quotidien mené contre nos fragrances sui generis, des chercheurs ont voulu aller plus loin. Une équipe de chimistes de la Queen’s University de Belfast* (Irlande) a ainsi travaillé à la mise au point d’un parfum qui libère une quantité d’arôme en fonction de l’humidité à laquelle il est exposé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte