LA SAGA DES MARQUES

Aveeno dans la peau  Abonné

Publié le 06/05/2010
Perchées au bout de leurs tiges, des millions de graines d’avoine tapissent les champs de toute la planète. Leur farine ne contente pas seulement les estomacs, elle nourrit aussi la peau. Une propriété ancestrale que deux chercheurs, meuniers d’un autre genre, vont passer au tamis de la science pour obtenir une mouture aux mille vertus dermatologiques : voici l’histoire d’Aveeno.
La communication joue sur les deux univers : la science et la nature

La communication joue sur les deux univers : la science et la nature
Crédit photo : dr

QUI A DIT que seul le vieux continent pouvait abriter des marques au passé prestigieux ? Bien d’autres lieux de la planète ont vu l’émergence de produits dont les noms sont restés ancrés dans les mémoires. Le cas qui nous intéresse aujourd’hui a vu le jour sous la bannière étoilée, au pays de l’oncle Sam. Nous sommes en 1945 et deux frères, Albert et Sydney Musher, à la tête de la Musher Foundation, se penchent sur les problématiques cutanées auxquelles ils travaillent en partenariat avec la Mayo Clinic.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte