Tendances & marchés - Des pistes pour développer le MAD

Tendances & marchésDes pistes pour développer le MAD

Anne-Sophie Pichard
| 18.07.2019

Avec ses quelque 21 500 officines, son accès privilégié à une population en demande et le suivi des patients qui lui incombe, la pharmacie devrait être un des leaders du maintien à domicile. Elle n'y occupe pourtant qu'une place modeste, faute de capter une clientèle qui, dans sa grande majorité, lui échappe encore.

  • MAD

Très large du fait des nombreuses activités qu'il suppose (location ou vente de matériel médical, installation et maintenance, organisation des réseaux de soins), le maintien à domicile (MAD) est un domaine qui semble affleurer à tous les niveaux de l'officine. Une omniprésence que les nombreux profils de patients à qui il se destine peuvent justifier : les personnes âgées avec pour cœur de cible les plus de 80 ans mais aussi les seniors en...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires