Equiper l'officine - Le gigantesque défi de la sérialisation

Equiper l'officineLe gigantesque défi de la sérialisation

Hakim Remili
| 29.11.2018

Pour lutter contre la contrefaçon des médicaments, l’Union européenne impose à tous les pays membres d’apposer un numéro d’identification unique à tous les médicaments, et ce dès le 9 février prochain. Tous les maillons de la chaîne pharmaceutique sont concernés, en particulier les pharmacies d’officine qui devront contrôler à chaque dispensation que le médicament fait bien partie de la base de données nationale conçue pour tracer tous les médicaments autorisés.

  • datamatrix

Le 9 février entrera en vigueur le règlement européen sur la sérialisation des médicaments. Destiné à lutter contre la contrefaçon, ce dispositif impose à l’ensemble de la chaîne du médicament d’intégrer à chaque boîte un numéro de série unique. Ce numéro de série sera contenu dans le code Datamatrix de chaque boîte, qui contient déjà le code CIP, le numéro de lot et la date de péremption. C’est naturellement aux laboratoires pharmaceutiques qu’il reviendra d’apposer le code...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires