Les adjoints au quotidien - Prendre en charge l'activité de PDA

Les adjoints au quotidienPrendre en charge l'activité de PDA

David Paitraud
| 23.10.2017

Des adjoints racontent comment et pourquoi ils ont accepté de prendre en charge totalement ou partiellement l'activité de PDA au sein des officines où ils exercent.
Le développement de la PDA en officine conduit des adjoints à s'impliquer dans cette activité particulière, quitte à délaisser le comptoir. Un choix motivé par la curiosité, la nouveauté qu'offre cette forme d'exercice, mais aussi la conviction d'accompagner efficacement les patients. Et, cerise sur le gâteau, d'éprouver une satisfaction professionnelle.

  • pda
  • PDA2

Il y a des témoignages qui font plaisir à entendre ; ceux de Camille Devienne, Mathilde Viel et Jérémy Rondan en font partie. Adjoints aux quatre coins de la France, ces trois pharmaciens ont un point commun, la PDA (préparation des doses à administrer). Au sein de l'officine où ils exercent, c'est à eux que la préparation des piluliers a été confiée.

« Au départ, ce n'était pas un choix. J'ai postulé pour être adjointe parce que l'équipe devait être renforcée suite à la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
formation

DPC : 88 % des titulaires se sont formés sur 3 ans

Plus de 24 000 titulaires ont effectué au moins une formation validant pour le DPC sur la période triennale 2017-2019. L’heure du bilan du développement professionnel continu (DPC) a sonné, en cette fin de période triennale... Commenter

Partenaires