Les adjoints au quotidien - Prendre en charge l'activité de PDA

Les adjoints au quotidienPrendre en charge l'activité de PDA

David Paitraud
| 23.10.2017

Des adjoints racontent comment et pourquoi ils ont accepté de prendre en charge totalement ou partiellement l'activité de PDA au sein des officines où ils exercent.
Le développement de la PDA en officine conduit des adjoints à s'impliquer dans cette activité particulière, quitte à délaisser le comptoir. Un choix motivé par la curiosité, la nouveauté qu'offre cette forme d'exercice, mais aussi la conviction d'accompagner efficacement les patients. Et, cerise sur le gâteau, d'éprouver une satisfaction professionnelle.

  • pda
  • PDA2

Il y a des témoignages qui font plaisir à entendre ; ceux de Camille Devienne, Mathilde Viel et Jérémy Rondan en font partie. Adjoints aux quatre coins de la France, ces trois pharmaciens ont un point commun, la PDA (préparation des doses à administrer). Au sein de l'officine où ils exercent, c'est à eux que la préparation des piluliers a été confiée.

« Au départ, ce n'était pas un choix. J'ai postulé pour être adjointe parce que l'équipe devait être renforcée suite à la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 2 Commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires