Au sein de groupements formels ou informels

Le partage d’information devient indispensable à la bonne marche des pharmacies  Abonné

Par
Publié le 24/04/2020
De la gestion des manquants jusqu’aux échanges de bonnes pratiques en passant par les achats groupés, les raisons de partager l’information entre officines s’accentuent. Les pharmaciens s’associent en petits groupements, formels ou pas, et utilisent l’informatique pour fluidifier leurs échanges et mieux travailler en commun. L’offre est vaste, les éditeurs de LGO proposent des fonctionnalités intéressantes, les start-up également, ce qui permet aux pharmaciens de devenir des acteurs à part entière de la gestion de l’information.
L’informatique, pour fluidifier les échanges et mieux travailler en commun

L’informatique, pour fluidifier les échanges et mieux travailler en commun
Crédit photo : Phanie

Dans l’économie de la connaissance qui est devenue la nôtre, la détention et le partage de l’information sont des données essentielles à la bonne marche des entreprises.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte