Réduire le recours à la ventilation mécanique.

L'anakinra, un inhibiteur d'IL-1, testé dans les formes sévères de Covid-19  Abonné

Par
Publié le 15/05/2020
Selon une petite étude observationnelle publiée dans le « Lancet Rheumatology », les inhibiteurs d'interleukine-1 (IL-1) pourraient se révéler être une piste de traitement intéressante pour réduire la sévérité des symptômes liés au Covid-19 et réduire le recours à la ventilation mécanique.

L'étude en question reste très modeste, avec seulement 29 patients italiens enrôlés entre le 17 et le 27 mars à l'hôpital de Milan. Dans 72 % des cas, la prise en intraveineuse de hautes doses d'anakinra était associée à une amélioration des fonctions respiratoires au cours des 21 jours qu'a duré le suivi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte