Les adjoints au quotidien - Aider un adjoint à s’installer

Les adjoints au quotidienAider un adjoint à s’installer

22.06.2015

La population des titulaires étant vieillissante, l’installation des adjoints en officine est l’un des enjeux de la profession. Mais ces jeunes pharmaciens sont souvent confrontés à des officines trop chères ou peu rentables, à un manque d’apport personnel ou de financement, ou à des exigences bancaires toujours plus fortes. Acheter, seul, la totalité d’une pharmacie devient très difficile, et l’association avec un autre pharmacien est nécessaire. Dans ce contexte, les titulaires peuvent avoir un rôle déterminant. Explications.

  • légende

UN PHARMACIEN adjoint qui souhaite s’installer comme titulaire est confronté à deux problématiques majeures. En premier lieu, le contexte économique difficile de la profession, qui refroidit les ardeurs de nombreux jeunes diplômés, préférant la sécurité du salariat. Les dernières statistiques de l’Ordre des pharmaciens montrent d’ailleurs qu’un adjoint saute le pas de l’installation dans ses dix premières années d’exercice professionnel. Passé ce délai, le choix de la titularisation est...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.