Exercer seul - Ces pharmaciens qui résistent aux SEL

Exercer seulCes pharmaciens qui résistent aux SEL

11.02.2013

Malgré le très fort développement, ces dernières années, de l’exercice en société, et des sociétés d’exercice libéral en particulier, près de la moitié des titulaires d’officine exercent encore seuls, en nom propre ou dans une structure unipersonnelle. Quels sont ces pharmaciens qui résistent à l’attrait des SEL ? Est-il toujours moins rentable, comme on l’entend dire souvent, d’exploiter une officine seul plutôt qu’en association ? État des lieux et témoignages.

  • BUREAU PHARMACIEN COMPTABILITE ORDINATEUR COMPTES COMPTABLE ADMINISTRATIF  PHARMACIE ZRIBI A ISSY...

SELON les statistiques de l’Ordre des pharmaciens, un peu plus de la moitié des officines françaises – 56 % exactement – étaient exploitées en association au 1er janvier 2012. Parmi les différentes structures juridiques utilisées, la société d’exercice libéral (SEL) arrive largement en tête : on en compte aujourd’hui près de 7 000, réparties sur l’ensemble sur le territoire, alors que leur nombre n’atteignait pas 3 000 en 2007.

Les attraits de la SEL sont nombreux et connus des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 18

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.