SÉCURITÉ DE LA DÉLIVRANCE - Interactions médicamenteuses : un contrôle au peigne fin

SÉCURITÉ DE LA DÉLIVRANCEInteractions médicamenteuses : un contrôle au peigne fin

22.03.2012

Les éditeurs informatiques semblent avoir trouvé la parade pour lutter contre l’iatrogénie. Aidés des bases de données mises à jour régulièrement, leurs logiciels de gestion utilisent l’historique du dossier patient pour détecter d’éventuelles interactions médicamenteuses ou des contre-indications liées à leurs spécificités. Le dossier pharmaceutique a amplifié ce contrôle qui paraît quasi parfait. Sauf pour les pathologies lourdes, autour desquelles subsistent des interrogations quant à la compatibilité des informations des différentes bases de données entre elles.

LA SÉCURISATION de la délivrance a beaucoup progressé ces dernières années et notamment pour tout ce qui concerne la gestion des interactions médicamenteuses. L’introduction du dossier pharmaceutique (DP) a en effet donné une impulsion décisive aux éditeurs de logiciels auxquels il a apporté une « profondeur de champ » leur permettant de mieux exploiter l’historique des patients. Tous les éditeurs sont adossés à une ou plusieurs bases de données lesquelles permettent de gérer les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Alain Milon

La dispensation protocolisée annulée par le Sénat ?

Une proposition d'amendement viserait à supprimer l'article autorisant les pharmaciens à dispenser des médicaments à prescription médicale obligatoire, selon l'Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF).... Commenter

Partenaires