Assurer son quotidien, aujourd’hui et demain - Patrimoine : il faut partir à point

Assurer son quotidien, aujourd’hui et demainPatrimoine : il faut partir à point

17.11.2011

En gestion de patrimoine, un seul mot d’ordre : anticiper ! Et ce, à tout âge, qu’il s’agisse pour un jeune médecin d’acheter un toit pour sa famille à venir, pour un praticien d’une quarantaine d’années de programmer les hautes (ou longues) études de ses enfants, ou pour un futur retraité d’assurer tant son confort de vie à la retraite que la transmission progressive de ses biens.

  • La scolarité d’un enfant après le bac : au minimum un SMIC

CE N’EST PAS face à l’obstacle qu’il faut se poser la question de ce qui aurait été la meilleure stratégie pour le franchir. C’est avant, quand on a encore du recul et de la marge de manœuvre. Un principe qui s’impose comme un leitmotiv en matière de gestion de patrimoine : il faut an-ti-ci-per?!

n Principe n° 1 : anticiper le pire

Parce qu’un budget devient plus facilement déficitaire qu’excédentaire, mieux vaut anticiper en élaborant un prévisionnel. Pour autant, il s’avère...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.