AMÉNAGER OU RÉNOVER UNE FAÇADE - Beaucoup d’imagination et quelques contraintes

AMÉNAGER OU RÉNOVER UNE FAÇADEBeaucoup d’imagination et quelques contraintes

23.06.2011

Contrairement à l’intérieur de son officine, le titulaire ne peut pas faire ce qu’il veut à l’extérieur et doit respecter un nombre important de réglementations diverses, à commencer par celles des Bâtiments de France. Il doit aussi tenir compte des contraintes liées à son environnement commercial immédiat. D’où la nécessité de déployer efforts et imagination pour créer une façade en accord avec ses propres valeurs et cet ensemble de contraintes.

  • Conseil unanime des agenceurs : privilégier la transparence

QUAND on crée ou rénove une officine, la façade représente une problématique à part. D’abord par les contraintes réglementaires auxquelles ces travaux sont soumis. À commencer par celle liée à la réglementation des services d’urbanisme quand les commerces, quels qu’ils soient, se situent dans des zones de patrimoine historique. Ce qui concerne près de la moitié des officines selon Georges Dupays, gérant de la société Créa Plus. « La quasi-totalité des officines dans une ville comme Paris...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires