Exercice professionnel

Faire face à des patients experts  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 19/12/2016
Les malades prennent le pouvoir par le savoir, ils deviennent des partenaires à part entière dans leur propre prise en charge. Le temps où les professionnels de santé détenaient seuls le savoir face à des patients passifs est révolu. Informés, connectés et acteurs de leur santé, certains patients sont même passés experts de leur pathologie et de ses traitements. Face à ce savoir expérientiel, il n’est pas toujours simple d’adopter le comportement adéquat.

En 2002, Bernard Kouchner, dans la loi relative aux droits des malades, proclamait le principe d’un consentement libre et éclairé du patient aux actes et soins qui lui sont proposés, ainsi que son droit à être informé sur son état de santé. En 2009, Roselyne Bachelot consacrait, avec la loi Hôpital patients santé et territoires (HPST), l’éducation thérapeutique du patient (ETP). La France faisait de 2011 l’année des patients et de leurs droits.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte