Les députés définissent de nouvelles missions

Exercice officinal : ce que la loi va changer  Abonné

Publié le 09/03/2009
L’exercice officinal devrait prendre un nouveau tournant. Dans le cadre de l’examen du projet de loi Hôpital, patient, santé et territoires (HPST), les députés viennent en effet d’adopter plusieurs amendements offrant de nouvelles perspectives à la profession. Ils ont notamment autorisé la création d’un nouveau statut pour les confrères, celui de « pharmacien de coordination ».
Un champ d'activité élargi et reconnu

Un champ d'activité élargi et reconnu
Crédit photo : S Toubon

LES PHARMACIENS avaient placé beaucoup d’espoir dans la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST), actuellement examinée par les parlementaires. Celle-ci semble avoir tenu toutes ses promesses. Les députés viennent, en effet, d’adopter le principe du « pharmacien de coordination », terme qui, au cours des débats, a supplanté celui de « pharmacien traitant », jugé trop provocateur par certaines organisations de médecins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte