Les États peuvent refuser l’ouverture du capital

Une grande victoire pour les pharmaciens  Abonné

Publié le 18/07/2009
Attendu depuis des mois par tous les pharmaciens européens, l'arrêt rendu mardi 19 mai par la Cour de Justice européenne confirme de manière définitive l'orientation qu'elle avait déjà prise en décembre : réserver la propriété des officines aux seuls pharmaciens ne constitue pas une entrave à la liberté d'installation, mais une mesure de protection de la santé publique qui prime sur les traités européens.
 



picture dated December 10 1988 showing the building of European Court of Justice in Luxemburg.

picture dated December 10 1988 showing the building of European Court of Justice in Luxemburg.
Crédit photo : AFP

SALUÉ comme une « victoire » par de nombreux pharmaciens, l'arrêt rendu mardi à Luxembourg dépasse largement le seul débat juridique : il reconnaît noir sur blanc la nécessité de confier l'ensemble de la distribution du médicament à des professionnels qualifiés, c’est-à-dire aux pharmaciens. Il souligne à plusieurs reprises que le fait de charger des non-pharmaciens de ces missions ferait courir un risque à la population, en raison du caractère particulier du médicament, susceptible d'être dangereux, mais aussi de la spécificité même du métier de pharmacien.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte