Les transactions en 2008

Un marché bloqué  Abonné

Publié le 09/04/2009
Baisse du nombre de transactions et stabilité des prix : telles sont les deux tendances principales du marché des cessions d’officines en 2008, selon l’étude annuelle réalisée par Interfimo et présentée lundi à Pharmagora. Mais derrière cette apparence se cache un phénomène nouveau : jamais les officines n’ont été vendues aussi cher par rapport à leur rentabilité réelle.
Prix de cession par niveau de chiffre d'affaires

Prix de cession par niveau de chiffre d'affaires
Crédit photo : interfimo

Prix de cession par type d'officine

Prix de cession par type d'officine
Crédit photo : Interfimo

Prix de cession 2008

Prix de cession 2008
Crédit photo : interfimo

TRADITIONNELLEMENT, les prix de cession des officines sont exprimés en pourcentage du chiffre d’affaires hors taxes. Mais, aujourd’hui, il faudrait sans doute les exprimer en pourcentage de leur rentabilité, ce qui refléterait davantage la réalité du marché. Car si, il y a dix ans, le prix de cession moyen se situait à 5,3 fois l’excédent brut d’exploitation (l’EBE), il est passé en 2008 à 8,7 fois l’EBE, d’après l’étude d’Interfimo. Un record absolu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte