Turn-over en pharmacie : une fausse bonne nouvelle  Abonné

Publié le 28/06/2010

QUE CE SOIT le changement d’officine ou le départ vers un autre secteur d’activités, le turn-over en pharmacie s’élève à 35 %. Ce taux comptabilise les salariés intérimaires (11 % des contrats signés à l’officine). Il est inférieur au turn-over moyen de l’ensemble des secteurs d’activités, évalué à 46,5 %. « C’est une fausse bonne nouvelle pour les pharmaciens. En effet, la mobilité des salariés accompagne les périodes économiques fastes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte