Autorisation de transfert annulée

Tarbes : une pharmacie en sursis  Abonné

Par
Patrice Jayat -
Publié le 01/04/2019
Après l’annulation de son autorisation de transfert, la Pharmacie Saint-Antoine de Tarbes (Hautes-Pyrénées) poursuit son exercice, entre pétitions de soutien et demandes de fermeture.
Tarbes

Tarbes
Crédit photo : dr

La menace plane sur la pharmacie tarbaise Saint-Antoine et son équipe*. En effet, le jugement prononcé en décembre par la cour d’appel de Bordeaux annule l’autorisation de son transfert réalisé en 2015.

Tout commence en 2010, quand Daniel Bullet reprend la Pharmacie Saint-Antoine dans le quartier tarbais du même nom. Cette officine en liquidation reste fermée 7 mois avant qu’il ne puisse rouvrir : « j’avais perdu 2/3 des clients », avoue-t-il. Il tente alors de redresser l’entreprise, espérant un futur transfert.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte